Tisanes

Question:

Je souffre du syndrome de l’intestin irritable et de la dyspepsie non ulcéreuse depuis environ 5 ans. J’aime beaucoup les breuvages chauds et malheureusement, lorsque je bois du café, la douleur augmente. On m’a dit que la tisane est un meilleur choix. Qu’est-ce que vous en pensez?

Réponse:

La tisane est un très bon choix. Plusieurs sortes de tisanes peuvent aider à soulager les symptômes des maladies gastro-intestinales fonctionnelles. En voici des exemples :

Menthe poivrée

Indication :

Au niveau du syndrome de l’intestin irritable :

  • La menthe poivrée est probablement la plante qui soulage le plus la douleur reliée aux spasmes gastro-intestinaux.
  • Elle limite aussi les fermentations intestinales. Ce qui aide à réduire la distension abdominale, les ballonnements et les flatulences.

Au niveau de la dyspepsie non ulcéreuse :

  • La menthe poivrée favorise la digestion, soulage les nausées et diminue l’effet de lourdeur que l’on peut ressentir après les repas.

Mode d’emploi :

Infuser 1 c. à soupe (15ml) de feuilles de menthe poivrée séchées dans 250ml (1 tasse) d'eau bouillante pendant 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour, après ou entre les repas.

Pour les gens qui préfèrent utiliser des capsules de menthe poivrée, je vous suggère de prendre 0.2ml 3 fois par jour avant les repas. Il est important de choisir des capsules entérosolubles, car ces capsules résistent à l’acidité de l’estomac. Elles libèrent donc leur contenu dans l’intestin, ce qui aide à prévenir les brûlement d’estomac qui peuvent être causés par la menthe poivrée.

Contre-indications :

  • Enfants : L'huile essentielle est contre-indiquée, en usage interne, chez les bébés de moins de 30 mois.
  • L'huile essentielle est contre-indiquée par voie interne en cas d'obstruction des voies biliaires, d'inflammation de la vésicule biliaire ou en cas de dommages hépatiques graves.
  • Grossesse : Bien que la menthe poivrée aide à réduire les nausées de la grossesse, les femmes enceintes devraient limiter leur consommation à de petites quantités. L’innocuité de l’huile essentielle de menthe n’a pas encore été bien établie et prise en grande quantité, elle peut déclencher les menstruations.

Effets indésirables :

  • Peut causer des brûlures d'estomac, spécialement chez les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien.

Interactions :

Avec des plantes ou des suppléments :

  • La prise simultanée de menthe poivrée et d'un supplément de fer pourrait nuire à l'absorption normale du fer.

Avec des médicaments :

  • Si vous prenez des capsules entérosolubles d’huile de menthe avec des antiacides et/ou des médicaments utilisés pour traiter les ulcères gastriques, les capsules peuvent se dissoudre dans l'estomac plutôt que dans l'intestin. Il est donc suggéré de prendre les capsules de menthe poivrée au moins deux heures après ou avant ces médicaments.

Artichaut

L’artichaut que l’on consomme à table est le bouton floral de la plante. Ce sont plutôt les feuilles qui sont utilisées à des fins médicinales. La cynarine est l’ingrédient actif de l’artichaut.

Indication :

Au niveau du syndrome de l’intestin irritable :

  • L’artichaut aide à réduire la douleur, les flatulences et la constipation.

Au niveau de la dyspepsie non ulcéreuse :

  • Les plantes amères comme l’artichaut sont très utiles pour soulager les symptômes de la dyspepsie non ulcéreuse parce qu’elles stimulent la production et l'écoulement de la bile, ce qui facilite la digestion.

Mode d’emploi :

Infuser 15ml (1 c. à soupe) de feuilles séchées dans 250ml (1 tasse) d'eau bouillante pendant 10 minutes 3 fois par jour après les repas.

Contre-indications :

  • L’artichaut est contre-indiqué en cas d'obstruction des voies biliaires.
  • En cas de calculs biliaires, il est important de consulter un professionnel de la santé avant de prendre de l'artichaut.
  • Les personnes allergiques aux plantes de la famille des composées (marguerites, asters, camomille, etc.) pourraient manifester des réactions à l’artichaut.

Effets indésirables :

  • Chez certaines personnes, l’artichaut peut amener des effets indésirables temporaires comme la perte d’appétit, la diarrhée et /ou des flatulences.

Interactions :

Avec des plantes ou des suppléments :

  • aucune connue.

Avec des médicaments :

  • aucune connue.

Camomille allemande

Il est important de ne pas confondre la camomille allemande (Matricaria recutita) avec la grande camomille (Tanacetum parthenium). La grande camomille est plutôt utilisée pour soulager les migraines.

Indication :

Au niveau du syndrome de l’intestin irritable :

  • La camomille allemande calme la douleur, car elle soulage les spasmes et les inflammations du tube digestif.
  • Elle traite aussi les flatulences et les ballonnements.
  • De plus, elle aide à diminuer la diarrhée.

Au niveau de la dyspepsie non ulcéreuse :

  • La camomille allemande facilite la digestion après les repas.
  • Elle aide aussi a traiter les éructations (rots).

Autre usage :

  • Plusieurs personnes souffrants de maladies gastro-intestinales fonctionnelles souffrent d’anxiété. La camomille allemande peut être utile pour soulager l’agitation nerveuse et l’ insomnie qui peut suivre.

Mode d’emploi :

Infuser 15ml (1 c. à soupe) de fleurs séchées dans 250ml (1 tasse) d'eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Prendre deux à quatre tasses par jour, après les repas de préférence.

Contre-indications :

  • Les personnes sensibles ou allergiques aux plantes de la famille des astéracées (ou composées) telles que la marguerite, l’arnica, le souci, l’achillée millefeuille, le chrysanthème, etc. pourraient manifester des réactions à la camomille allemande.
  • Les personnes allergiques à l’armoise commune (Artemisia vulgaris) et à l’ambroisie (Ambrosia trifida) sont plus à risque de faire une allergie croisée à la camomille allemande.

Interactions :

  • Son léger effet calmant pourrait s'ajouter à celui des médicaments ayant des propriétés sédatives (benzodiazépines, morphine, zolpidem, par exemple).
  • Au cours d’essais in vitro, des extraits de camomille ont eu un effet anti-oestrogénique. De hautes doses de camomille pourraient interagir avec une hormonothérapie de remplacement et le tamoxifène.
  • Un cas d’hémorragie interne a été rapporté chez une septuagénaire qui prenait de la warfarine (anticoagulant) et qui avait pris de fortes doses de camomille sous forme de tisane (quatre à cinq tasses par jour) et sous forme de crème (plusieurs fois par jour). Les cliniciens ont conclu qu’il y avait eu interaction entre la warfarine et la camomille.

Fenouil

Ce sont les graines de fenouil qui sont utilisées à des fins médicinales.

Indication :

Au niveau du syndrome de l’intestin irritable :

  • Les graines de fenouil aident à apaiser les ballonnements en favorisant l’expulsion des gaz intestinaux.
  • Elles suppriment aussi les spasmes.

Au niveau de la dyspepsie non ulcéreuse :

  • Les graines de fenouil aide à stimuler la digestion et à combattre l’aérophagie.
  • Elles diminuent aussi la douleur à l’estomac.

Mode d’emploi :

Infuser de 15ml (1 c. à soupe) de graines séchées et broyées grossièrement dans 250ml (1 tasse) d'eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Boire de 2 à 3 tasses par jour, entre les repas.

Contre-indications :

  • Le fenouil fait partie de la famille des apiacées ou ombellifères (qui comprend aussi la carotte, le panais, le céleri, la coriandre, etc.) à laquelle certaines personnes sont allergiques.
  • L'huile essentielle est contre-indiquée en cas de grossesse et pour les femmes souffrant ou ayant déjà souffert d'un cancer hormonodépendant.

Effets indésirables :

  • Aucun connu.

Interactions :

Avec des plantes ou des suppléments :

  • Aucune connue.

Avec des médicaments :

  • Il se peut que le fenouil nuise à l'absorption d’un type d’antibiotique, la ciprofloxacine. Il est donc recommandé de ne pas prendre ces deux substances en même temps. Il est suggéré de prendre le fenouil au moins deux heures après ou avant l’antibiotique.

Réglisse

Attention : Consommer de grandes quantités de réglisse non déglycyrrhizinée pendant plus de 6 semaines peut conduire à une intoxication.

Indication :

Au niveau de la dyspepsie non ulcéreuse :

  • La réglisse aide à diminuer la douleur et les brûlements d’estomac en stimulant la production de mucus.

Mode d’emploi :

Infusion 15ml (1 c. à soupe) de racines séchées dans 250ml (1 tasse) d'eau. Boire 3 tasses par jour, après les repas.

Il est possible d’acheter des comprimés d’extrait de réglisse déglycyrrhizinée. Il suffit de croquer 1 à 2 comprimé(s), 3 fois par jour, 20 minutes avant les repas.

Contre-indications :

  • Si vous souffrez d’hypertension ou si vous désirez prolonger le traitement au-delà de 6 semaines consécutives, utilisez la réglisse déglycyrrhiziné.
  • Il est déconseillé de prendre de la réglisse en cas d’hépatite cholestatique (inflammation des voies biliaires entraînée par un médicament), de cirrhose du foie, d’hypertonie (augmentation pathologique du tonus musculaire), de kaliopénie (diminution du taux de potassium sanguin au-dessous des limites normales) ou d’insuffisance rénale grave.
  • Grossesse: Un excès de glycyrrhizine durant la grossesse pourrait entraîner un accouchement prématuré.

Effets indésirables :

  • La glycyrrhizine de la réglisse peut, lorsqu’elle est consommée en excès de façon continue (plus de 6 semaines) causer des symptômes d’intoxication : mal de tête, léthargie, hypertension, rétention d’eau et de sodium, perte de potassium.
  • La réglisse non déglycyrrhizinée, prise en grande quantité, peut réduire les taux de testostérone et aggraver ainsi l’impuissance, l’infertilité et le manque de libido chez l’homme.

Interactions :

Avec des plantes ou des suppléments

  • Les plantes ou les suppléments qui ont un effet laxatif, diurétique ou affectant la tension artérielle pourraient aggraver les effets indésirables de la réglisse.

Avec des médicaments

  • Digitaline et ses dérivés: La sensibilité à la digitaline peut être accrue par la consommation à long terme de grandes quantités de réglisse non déglycyrrhizinée.
  • Diurétiques de l'anse et thiazidiques: La prise concomitante de réglisse non déglycyrrhizinée et de ces médicaments peut conduire à une perte élevée de potassium.
  • Corticostéroïdes: Les effets (tant bénéfiques qu'indésirables) de ces médicaments (hydrocortisone, prednisolone, etc.) peuvent être accrus par la prise de réglisse non déglycyrrhizinée.
  • Contraceptifs oraux: Les contraceptifs oraux peuvent augmenter la susceptibilité à la glycyrrhizine.

Gingembre

Indication :

Au niveau du syndrome de l’intestin irritable :

  • Le gingembre aide à supprimer les spasmes du tube digestif, ce qui aide à diminuer la douleur.
  • Il est utile aussi pour réduire les ballonnements et les flatulences.

Au niveau de la dyspepsie non ulcéreuse :

  • Le gingembre stimule la digestion et surtout, calme les nausées.
  • Il aide aussi à réduire les nausées

Mode d’emploi :

Infuser une tranche de gingembre frais de diamètre moyen ou 15ml (1 c. à soupe) de gingembre séché en poudre ou de gingembre frais râpé dans 250ml (1 tasse) d’eau pendant 10 à 15 minutes. Boire après les repas ou lorsque vous souffrez de nausées.

Contre-indications :

  • Calculs biliaires: Consulter un professionnel de la santé avant de prendre de grandes quantités de gingembre.
  • Grossesse: Se limiter à l’équivalent de 2 g de gingembre séché par jour (environ 10 g de gingembre frais), car il n’y a pas de preuve d’innocuité au-delà de ce dosage.

Effets indésirables :

  • Très rare. Certaines personnes ont de légers troubles gastro-intestinaux.

Interactions :

  • Aucune connue.

Annie Jolicoeur, Dt.P
Diététiste-nutritionniste conseil